13e arrondissement de Cotonou : Les populations d’Agla ne veulent plus d’un Soglo à la tête de leur arrondissement

Publié le par Rochereau

Les populations du 13e arrondissement de Cotonou en général et plus particulièrement celles d’Agla ne sont pas contentes de la gestion faites de leur arrondissement par l’actuelle équipe d’arrondissement. Et pour cause, elles reprochent  à cette équipe de n’avoir rien fait pour cet arrondissement. Ceux qui dénoncent le plus le chef d’arrondissement Serge Trinité Soglo sont les populations d’Agla. Quand on sait que ce quartier compte des centaines de milliers d’âmes, il y a de quoi se poser des questions.

 

nombre des reproches faits à l’équipe en place, le manque d’expérience, le déficit d’initiatives et le manque d’actions et de vision. En effet, ce n’est un secret pour personne que ce grand quartier est confronté à chaque saison de pluie à des inondations mais en dépit de cela, le chef d’arrondissement ne fait pas grand-chose pour remédier à ça. Il attend que l’inondation s’installe pour ensuite sortir quelques  motopompes pour dit-il venir au secours des sinistrés. De plus les populations d’Agla ne lui pardonnent pas son manque d’action pour ce qui est de l’entretien des routes. En effet, les deux pénétrantes d’Agla sont dans un état piteux, et le chef d’arrondissement ne cherche même pas à solliciter l’aide de la mairie et/ou du gouvernement pour les niveler si tant est qu’il est dépassé.

 

on quitte les feux tricolores du stade de l’amitié pour se rendre à Agla en saison des pluies, on a toutes les difficultés du monde pour circuler. Idem pour la voie qui quitte le carrefour Media communication vers le Ceg les Pylônes. Au delà de cette inexpérience, les populations du 13e arrondissement ne sont plus disposées à accepter un Sglo à la tête de leur arrondissement. Sages, jeunes et femmes sont unanimes sur ce sujet. Ils dénoncent le fait que la mairie soit dirigée par un Soglo, que le poste de premier adjoint soit attribué à un Soglo et que leur arrondissement soit aussi dirigé par un Soglo. En dépit de ce qu’ils affirment n’avoir rien contre les Soglo, ils disent avoir accepté cette situation une fois mais la seconde fois ne passera pas. De plus, ils préfèrent confier le destin de leur localité à un homme qui est épris de la chose commune, qui a déjà des moyens, pas celui qui cherche à se réaliser et construire son immeuble une fois élu. A travers une vox populi qui sera publiée dans les prochaines parutions, 80% des personnes rencontrées veulent une nouvelle personne à la tête de leur arrondissement.


Rochereau AVIDOUTE

Publié dans Actualité Béninoise

Commenter cet article