A quoi joue au juste Affo Djobo Amissétou ?

Publié le par Rochereau

Il y a un couple infernal à l’Assemblée Nationale qui joue à un jeu préjudiciable pour la démocratie béninoise, il s’agit des deux secrétaires parlementaires Joachim Dahissiho et Affo Djobo. On ne compte plus le nombre de séances parlementaires qui ont été reportées à cause de l’absence simultanée de ces deux députés. On peut encore comprendre le cas de Joachim Dahissiho. Il a été le premier à prendre en compte le caractère odieux de sa traîtrise à tel point que submergé par la honte, il n’ose plus se rendre à l’Hémicycle. La raison soulevée par les députés de la mouvance selon laquelle il serait malade n’est que fallacieuse. Mais une fois de plus, on s’est fait à la raison qu’on ne peut plus compter sur Dahissiho pour quoi que se soit à l’Assemblée Nationale. Tous les espoirs devraient logiquement reposer sur Affo Djobo pour la tenue effective des séances parlementaires. Mais voilà, il semble que cette dernière fonctionne dans une logique que personne ne comprend sauf elle. Chaque fois qu’une séance parlementaire n’a pas pu être tenue du fait de son absence, Affo Djobo a toujours eu des prétextes pour justifier son absence ou du moins l’expliquer. Et à chaque fois, on l’a compris. Mais pour ce qui est des raisons par elle avancée quant à son absence au cours de la séance de vendredi, c’est du n’importe quoi. La première c’est qu’elle serait sortie faire les courses parce que les séances parlementaires ne commencent jamais à l’heure. Et les députés qui eux attendent, ils sont moins importants qu’elle ? Pourquoi lorsqu’elle décide d’aller hors de l’Assemblée Nationale ne peut-elle prendre des dispositions pour qu’elle soit informée du début des travaux ? La seconde raison qu’elle a avancé c’est que son fils l’aurait appelé de l’étranger d’où il est n’est pas en bonne santé. Est-ce que les autres députés n’ont pas aussi de proches avec lesquels ils souhaitent s’accrocher au téléphone pour diverses raisons ? En réalité, il semble que cette dame souffre d’un nombrilisme un peu trop accentué. C’est problème personnel, aussi mineurs soient-ils, passe après les problèmes cruciaux de la nation. Il semble que dans les graves problèmes pré-électoraux que connaît le Bénin, Affo Djo soit la seule à ne rien voir de grave. Avec ce comportement-là, comment espère-t-elle que son candidat Bio Tchané va gagner les élections ?

 

Cyrille MAHOUNAN

Publié dans Article de presse

Commenter cet article