Après avoir vendu les morceaux de briques sur le terrain octroyé au feu boxeur Les demi-frères de Sowéto menacent sa fille de mort

Publié le par Rochereau

Le linge sale se lave en famille mais quand ce linge devient trop puant, il faut le mettre sur la place publique et demander au secours. Germaine Sagbo, fille unique du célébrissime boxeur Sowéto, est actuellement victime de la mauvaise foi de ses oncles et seule l’intervention des autorités compétentes peut la sortir du guêpier. Pour les faux frères et sœurs du boxeur disparu, fils unique de sa maman, Germaine n’a plus droit d’hériter du domaine octroyé à son  feu père  par l’Etat au quartier Mènontin plus précisément dans le marché; lieu où elle était avec sa grand-mère avant que cette dernière ne meurt. Et pour mieux réussir leur coup, ces individus animés de mauvaise foi ont d’abord vendu toutes les briques sur la parcelle. Tellement décidés à aller au bout de leur méchanceté, ces demi-frères et demi-sœurs  de Sowéto sont allés jusqu’à intimider les locataires de la maison qui, eux, ne payent plus un kopeck pour le loyer depuis le décès de la grand-mère. Objectif : vendre la maison et se partager les sous. Mais à qui veut les entendre, ces oncles et tantes de Germaine avancent le fallacieux prétexte que c’est  grâce à eux que l’Etat béninois n’a pas repris la maison après le décès de Sowéto. Fait plus grave, la petite n’a rien bénéficié des deux cent mille francs octroyés par l’Etat après l’enterrement de la mère de Sowéto.   Actuellement, Germaine est malade et sa fille aussi. Mais on saurait laisser ces individus de peu de foi devenir plus royalistes que le roi. Cette affaire rocambolesque traduite chez le chef  quartier de Mènontin n’a pas encore une suite favorable. Le gouvernement du docteur Boni Yayi, par l’entremise de son ministre de la famille et de la solidarité, doit prendre ce dossier à bras-le-corps pour sauver la vie à cette unique fille du boxeur qui a placé le Bénin dans le rang des nations de la Boxe. Affaire à suivre…

Jules DOBOGAN

Publié dans Actualité Béninoise

Commenter cet article