Après la commune de Lalo Les partisans de Boni Yayi saccagent Toffo

Publié le par Rochereau

Le vendredi 23 Octobre dernier, la maire de Toffo et ses collaborateurs ont passé un mauvais quart d’heure dans l’arrondissement de Houègbo. Et pour cause, les militants Fcbe, fidèles à leur crédo d’empêcher l’installation des élus communaux ou locaux qui ne sont de leur bord, ont encore frappé. En effet, suite à une session tenue les 30 septembre et le 1er Octobre passé par le conseil communal, il a été décidé de l’installation des élus locaux. C’est ainsi que des convocations ont été envoyées à tous les élus devant participer  à ladite installation prévue pour le vendredi 23 Octobre. Mais grande à été la surprise du conseil communal de constater que les lieux ont été envahis très tôt par une bande de militants Fcbe armés de gourdins, de machettes, de fusils et des morceaux et tirant et jetant dans les sens. Le maire Force Clé Ago Sohou Saturnin et ses collaborateurs ont eu la vie sauve grâce à la main divine. Néanmoins, des blessés graves ont été enregistrés. Les assaillants,  scandant des slogans hostiles au maire et à son parti d’origine, laissaient même entendre des phrases comme : Nous sommes protégés, on va tout casser et rien ne va nous arriver….il n’y aura pas installation… ». Ce qui est curieux dans cette affaire, comme le cas de Lalo, la gendarmerie qui se trouvait à quelques mètres de là où les émeutiers frappaient, n’a pas cru devoir réagir. Une situation qui laisse croire que c’est encore un coup monté par les Forces cauris pour un Bénin émergent qui ont vu bon nombre d’arrondissements et de quartiers de cette commune leur filer entre les doigts et qu’il faille coûte au coûte  les récupérer quelle que soit la manière. Voilà la situation qui prévaut actuellement à Toffo où la tension et la méfiance règnent en maître. Nous reviendrons dans nos prochaines pour d’autres détails. Affaire à suivre…

Eric KPOVIE

Articla publié dans ''Le Béninois Libéré'' du lundi 26 octobre 2009

Commenter cet article