Au cours du soutien d’Alia à Me Houngbédji à Savalou : Agoua met à nu la désinformation sur les rois des Collines

Publié le par Rochereau

Au cours du soutien d’Alia à Me Houngbédji à Savalou :  Agoua met à nu la désinformation sur les rois des Collines

 

Il y a environ une semaine qu’une information a été relayée au sujet du choix que les rois des Collines auraient fait pour les prochaines élections. Selon cette information, les têtes couronnées des Collines avaient choisi Boni Yayi comme leur candidat aux futures présidentielles. Le démenti à cette nouvelle a pris la forme de la présence massive de ces rois au cours de la cérémonie de soutien de l’Honorable Edgard Alia à maître Houngbédji. Ladite cérémonie a eu lieu le dimanche dernier à Savalou. A l’occasion de son discours au cours de cette cérémonie, l’Honorable Edmond Agoua n’a pas manqué de relever la contradiction entre le supposé soutien des rois des Collines à Yayi et la présence massive de ces derniers à une cérémonie de l’UN. Les faits exacts n’ont donc pas manqué d’être relevé par le député Agoua. Il ressort tout simplement que les têtes couronnées des Collines ne se sont pas encore exprimés sur leur choix. Selon toute apparence, l’information selon laquelle ils auraient adoubé Boni Yayi ne serait que de l’intoxication. C’est en connaissance de cause que le député Agoua a tenu à souligner à ces rois pendant son discours qu’il n’avait pas prêté foi à ces informations car attendant de les voir faire. Dans le même registre des soi-disant soutiens des rois, il convient de préciser que le gouvernement du Changement semble en avoir fait une spécialité. On se souvient en effet que la même polémique avait éclaté il y a environ un peu plus de deux semaines au sujet du soutien que les rois de la Donga avaient apporté à Boni Yayi. Il avait fallu attendre la déclaration de candidature de Bio Tchané pour que la très grande majorité des rois de la Donga apporte un démenti formel à cette information. Ils n’avaient pas manqué également de se rendre massivement à la cérémonie de ladite candidature.

 

Le Béninois

Commenter cet article