Bio Tchané peut-il faire mieux que Boni Yayi ?

Publié le par Rochereau


Bio Tchané peut-il faire mieux que Boni Yayi ?

 

Le président de la Banque ouest africaine de développement (Boad) Abdoulaye Bio Tchané (Abt) a accepté les sollicitations dont il est l’objet depuis un certain temps. Il a dit en effet oui pour être candidat à la présidentielle de février 2011. En dépit de l’engouement observé autour de sa candidature, nombre d’observateurs se demandent si ce dernier peut faire mieux que l’actuel chef de l’Etat, Boni Yayi quand ont sait qu’à quelques exceptions près, ils ont presque le même parcours.

 

Ce n’est plus un secret, l’actuel président de la Boad Bio Tchané est candidat à la prochaine élection présidentielle du 27 février prochain. Et depuis un certain temps, on observe un engouement autour de sa candidature comme ce fut le cas en 2006 pour l’actuel locataire de la Marine à la veille du scrutin de 2006. Comme ce fut le cas pour Boni Yayi lors de la présidentielle, Abt est soutenus par des partis politiques n’ayant pas une grande envergure nationale et des personnalités politiques. Tous ces nouveaux soutiens d’Abt semblent êtres déçus du régime du changement et optent pour une personne ‘’neuve’’ mais pas aussi neuve que cela.

 

En ce qui concerne leur charisme, Les deux hommes ont un charisme indéniable même si sur ce plan un certain avantage doit être reconnu à Bio Tchané. L’homme que l’on a vu à la tête du ministère des finances il y a peu de cela a vraiment une forte personnalité sans être expansif, même si quelquefois cette forte personnalité peut friser l’arrogance ce qui n’est pas le cas de Boni Yayi qui est beaucoup plus humble dans sa posture. Boni Yayi et Bio Tchané sont tous les deux banquiers. Agent de la BCB (sous Amoussou Bruno), agent de la BCEAO, membre de la cellule macroéconomique de la Présidence sous Soglo, Président de la BOAD, puis président de la République du Bénin, voilà le parcours de l’actuel chef de l’Etat. Alors que le candidat Abt a été Sous-directeur national de la BCEAO-Bénin, directeur du département du Crédit de la BCEAO-Siège, directeur du Dépt des Études économiks et de la Monnaie (BCEAO), Vice-gouverneur de la BCEAO-Siège, ministre de l'Economie et des finances et enfin président de la Boad. Comme Boni Yayi en 2006, Bio Tchané ne bénéficie du soutien exclusif d’aucun parti politique. Il existe juste une sorte de nébuleuse qui s’est agglomérée pour porter au pouvoir l’un, Boni Yayi en 2006, et pourrait porter Bio Tchané en 2011.

 

Or, grande coïncidence ou acte délibéré, Bio Tchané est maintenant président de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) comme précédemment Boni Yayi dont il pourrait être le successeur en 2011 ! C’est à croire que la Boad est le tremplin idéal pour accéder à la magistrature suprême en République du Bénin ! Pour ce qui est de la machine de guerre, force est de reconnaître que les deux personnalités sont à égalité et que la machine de guerre ne se formera qu’après l’élection de l’homme. Coïncidence pour coïncidence, les deux hommes ont selon leurs proches de forts relents régionalistes. Eu égard à tout ce qui précède, et à tout ce qui est reproché aujourd’hui à Boni Yayi, ils sont nombreux à être dubitatifs et sceptiques quant à la capacité de Bio Tchané à conduire le pays vers des lendemains meilleurs.

En effet, Boni Yayi, un banquier de son état avait suscité l’espoir auprès des Béninois et force est de constater qu’en cette fin de mandat, les fruits n’ont pas tenus la promesse des fleurs. Les Béninois sont déçus de la gestion faite des affaires de l’Etat par la personne du banquier et sont plus que soucieux de voir les choses gérées autrement pour leur mieux être mais ils sont également nombreux à ne plus avoir foi aux hommes parachutés des banques pour des thérapies qui n’ont rien  à avoir avec la réalité du terrain. En somme, pour plusieurs observateurs, il est difficile à l’heure actuelle de dire si l’actuel président de la Boad peut faire mieux que son prédécesseur tant leur parcours et leur soutien se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Nous y reviendrons.

 

Rochereau AVIDOUTE

 

Publié dans Actualité Béninoise

Commenter cet article