Boycott des députés de l’opposition et de la mouvance à la présentation de vœux au chef de l’Etat : La descente aux enfers de Boni Yayi se poursuit

Publié le par Rochereau

 

Comme en début de chaque année, à l’instar des autres composantes de la Nation,  les institutions de la République se sont rendues hier 06 janvier 2011 au Palais de la présidence de la République pour présenter leurs vœux au chef de l’Etat Boni Yayi. C’est ainsi qu’on a vu les honorables du parlement, les sages de la Cour constitutionnelle, les membres de la Cour suprême, les juges de la Haute Cour de la justice, les membres de la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (Haac) et du Conseil économique social sacrifier à la tradition. S’il est vrai que le tableau présenté ainsi, parait reluisant, il faut dire que les choses ne se sont pas présentées comme le voulait le premier des Béninois. En effet, l’Assemblée nationale qui compte 83 députés est reconnue comme l’institution de la République ayant le plus grand nombre de membres. Toutefois, hier au Palais de la République, contre toute attente, les honorables députés n’ont pas fait le déplacement. Du moins pas en grand nombre. S’il est vrai que le boycott des députés de l’opposition était attendu, il n’en demeure pas moins que celui des élus du peuple de la mouvance présidentielle a surpris plus d’un. Le spectacle à l’intérieur de la salle du peuple, lieu où se déroulait la cérémonie de présentation de vœux était les plus désolant tant la salle était clairsemée et présentait un aspect des plus pitoyable. Sur les 83 députés que compte le parlement béninois, seuls 18 ont fait le déplacement de la présidence de la République pour le compte de la deuxième institution de la République. Les autres députés, au nombre de six dont deux de la mouvance présidentielle et quatre de l’opposition y étaient pour le compte de la Haute Cour de justice. C’est dire que même les honorables des Forces Cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) avaient décidé de boycotter cette présentation de vœux au chef de l’Etat, le docteur Boni Yayi quand on sait que la mouvance présidentielle compte aujourd’hui, du moins sur le papier au moins 35 députés. Si seulement 18 plus les deux de la Haute Cour de justice ont fait acte de présence, cela voudra dire que même ceux de sa mouvance ne le portent plus dans leur cœur. Un rapide calcul permet de dire que 17 élus du peuple des Fcbe ont boycotté cette cérémonie. Eu égard à tout ce qui précède, on peut sans risque de se tromper affirmer que la descente aux enfers du docteur  Boni Yayi se poursuit à une vitesse vertigineuse au point où beaucoup d’observateurs se posent des questions sur cette déchéance rapide d’un homme qui, pourtant avait suscité tant d’espoir il y a seulement moins de 5 ans. Si les députés de la mouvance présidentielle ne trouvent pas opportuns de présenter leurs vœux à leur chef, on est en droit de croire à ceux qui estiment qu’il y a actuellement quatre (04) ministres du gouvernement actuel qui soutiennent la coalition Abt. Qui sait ceux qui parmi eux nourrissent la secrète ambition de voir maitre Adrien Houngbédji prendre le pouvoir en mars prochain ? Les jours prochains nous édifieront davantage.

Rochereau AVIDOUTE

Publié dans Article de presse

Commenter cet article