La mouvance présidentielle de Porto Novo en lambeau

Publié le par Rochereau

La mouvance présidentielle de la ville capitale Porto Novo n’est pas contente de son leader Boni Yayi. Les élus locaux Fcbe de cette ville après avoir énuméré leurs griefs donnent un ultimatum au premier des cauris Boni Yayi pour redresser la situation. Un ultimatum assorti de menace de voir ailleurs si leurs préoccupations ne sont pas en compte. Voici l’intégralité de leur déclaration.

Le Bureau de la Coordination des Elus locaux Fcbe des Cinq arrondissements.

A son Excellence Monsieur le Président de la République,

Excellence Monsieur le Président,

Nous, Elus locaux Fcbe de la ville de Porto-Novo, saisissons au bond cette occasion qui nous est offerte ce jour vendredi 21 janvier 2011, pour vous manifester une dernière fois notre désarroi total à la veille des prochaines et importantes élections de 2011. Qu’il vous souvienne que nous avions tout fait pour vous rencontrer en personne afin de peindre la situation réelle politique de la ville de Porto-Novo mais vos proches collaborateurs ainsi que nos soit disant leaders politiques de Porto-Novo nous en empêché afin de sauvegarder leurs propres intérêts et non ceux des populations.. Excellence, Monsieur le Président, Aussitôt les élections terminées, nous n’avions plus vu personne, malgré les conditions très difficiles dans lesquelles nous avions été élus.

Aucune initiative de la part de nos leaders pour nous organiser, même notre ministre nous a toujours ignorés. Avec notre engagement et prenant acte de cette situation, nous avions pris nous-mêmes, l’initiative de nous organiser en cadre de concertation dans les cinq arrondissements ayant en sa tête une coordination des élus locaux. Et même, tout récemment, sous la houlette de l’honorable Me Aholou Kèkè, nous avions mis en place après élection démocratique, les différents cadres de concertation de la majorité présidentielle (Ccmp) dans les cinq arrondissements.

Excellence monsieur le Président,

Que veulent de plus nos leaders qui n’ont fait que ternir votre image dans la ville de Porto-Novo ? Que veut notre conseillère municipale qui nous a tout le temps de traité de voyous ? Excellence Monsieur le Président, Nous vous interpelons ce jour afin que vous puissiez dans les 24 heures, mettre toutes les pendules à l’heure. Sinon de graves décisions se prendront avec nos différentes bases les jours qui viennent car trop c’est trop.

Et nous nous mettons à votre disposition pour une éventuelle rencontre de clarification. Nous vous remercions.

Le Bureau de la Coordination des Elus locaux Fcbe des Cinq arrondissement

Publié dans Actualité Béninoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article