Les menaces de Issa Salifou à l'endroit de Boni Yayi

Publié le par Rochereau

En empêchant le président Issa Salifou et les siens d’organiser leur meeting en toute liberté, le président Boni Yayi ne sait pas qu’il n’a fait qu’empirer les choses. Et pour cause si depuis quelques temps, les députés du G13 ont observé une certaine trêve par rapport  aux dénonciations qu’ils font de la gestion Yayi, l’interdiction du meeting de l’Upr aura ravivé le feu. Et du coup, Issa Salifou et les siens ne vont pas tarder à reprendre du service quant à l’analyse de la gestion du système yayi. En témoigne la déclaration de l’honorable Salé lors de la conférence de presse donnée suite à l’interdiction du meeting. « Ils ont perdu du terrain et  ils s’agitent parce que tout le monde les quitte.  Nous travaillons pour avoir le maximum de députés aux prochaines élections législatives.  Pour les présidentielles de 2011, nous allons leur montrer notre force de popularité.  L’Upr va triompher car  la fin de leur règne est proche, nous allons les marquer à la culotte ». C’est donc un signal fort que l’honorable Issa Salifou vient de lancer. Sachant qu’il ne parle jamais en l’air, on peut être sûr qu’il a déjà pris toutes ses dispositions avant de faire une telle déclaration. Comme on dit en milieu fon, ‘’si un aveugle dit qu’il va vous jeter une pierre, c’est qu’il a déjà la pierre sous son pied.’’ Les princes du changement ont grand intérêt à méditer sérieusement sur cet adage pour savoir ce que nous disons. 

L’intimidation n’a pas porté ses fruits

«Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps.» Abraham Lincoln. Après avoir compris les manœuvres du régime du Changement, les populations du Septentrion ont décidé de tourner la page Yayi et monter à bord du  voilier de l’Upr qui a le vent en poupe.  Voyant l’imminence du danger, les forces du Changement ont décidé d’empêcher la tenue du meeting de l’Upr qui devait se tenir dans les localités de Bembèrèkè et de Kouandé. Et  pour cela, les grands moyens ont été mobilisés. En effet, pour empêcher le meeting, le ministre de la défense avec l’aide de camp et les faucons des forces cauris ont été envoyés d’urgence dans la zone pour mettre en place une stratégie machiavélique pour annuler la manifestation. Les autorités locales en passant par ceux de la sécurité de la  région ont été de manière sournoise touchées pour inventer un alibi afin  d’interdire les rencontres avec les populations. Mais malgré toutes ces tentatives, les populations ont fait massivement le déplacement pour soutenir la manifestation. La mayonnaise n’a donc pas pris. Le vinaigre du gouvernement  a été de trop. Il faut savoir que lorsqu’un homme est obligé d’utiliser la violence pour régler des problèmes, Cela finira  toujours par se retourner contre lui. Si l’Upr fait trembler les forces cauris dans le septentrion, c’est dire que les forces cauris ont atteint leur apogée et donc le déclin est imminent.
source; Le Béninois libéré du lundi 2 novembre 2009

Publié dans Actualité Béninoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article