Les opérateurs économiques ouest africains apprécient les performances des douanes togolaises

Publié le par Rochereau

En marge d’un séminaire qui s’est déroulé dans la capitale béninoise, Cotonou, les opérateurs économiques de l’Afrique de l’Ouest qui se sont penchés sur les  problèmes qui minent leurs activités, ont dans leur large majorité, apprécié les performances à la douane togolaise.


L’administration des douanes togolaises fait des efforts énormes pour faciliter la tâche aux opérateurs économiques de la sous région ouest africaine en général et de ceux du Togo en particulier. En plus de cela une bonne gouvernance s’opère dans la gestion des recettes de cette institution qui participe à un fort taux au budget national. C’est le constat dressé par les opérateurs économiques de l’Afrique de l’Ouest dont ceux du Togo et du Bénin.


En effet, il se dégage que les douanes togolaises ne cessent de faire jour après jour, des prouesses dont personne aujourd’hui n’est indifférente. Ce qui justifie les félicitations adressées par les hommes d’affaires africains à cette institution et à son premier responsable Marc Ably-Bidamon. En effet, à la fin du mois de juin qui vient de s’achever, selon les informations à nous parvenues, les douanes togolaises ont fait une recette de 13. 249. 212. 707 Francs CFA et ceci en dépit de la crise économique.


A en croire toujours les mêmes informations, dans la première moitié de l’année 2011, c’est-à-dire de janvier à juin 2011, les recettes de l’administration des douanes est de 74. 654. 000. 000 FCFA contre pour la même période de l’année dernière 64. 246.000.000FCFA. Soit un accroissement de plus de 16%. Une performance saluée par les principaux partenaires qui décernent un satisfecit à l’institution, aux agents et surtout au directeur général, Bidamon qui, ne cesse de faire des reformes pour un meilleur rendement. Mieux, les opérateurs économiques apprécient le fait que ces résultats ne sont pas faits au détriment des partenaires économiques qu’ils sont. Nos tentatives pour joindre les premiers responsables pour vérification de ces chiffres sont restées vains.


Toutefois, selon une source proche des douanes togolaises que nous avons pu joindre, les chiffres en notre possession sont exacts. Ce sont les mêmes chiffres qui sont disponibles au ministère des finances de ce pays. C’est dire que la rigueur, les reformes introduites, bref la bonne gouvernance imprimée par le DG, Ably-Bidamon sont connues au-delà des frontières togolaises. Toute chose qui doit le galvaniser à aller plus loin pour le bonheur du chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, de son ministre de tutelle et pourquoi pas du peuple Togolais.


Rochereau AVIDOUTE

Publié dans Actualité togolaise

Commenter cet article