Les présidentiables demandent le report du scrutin de Mars prochain

Publié le par Rochereau

Dans sa déclaration de presse le mercredi dernier, le candidat Adrien Houngbédji a émis le vœu d’initier une rencontre avec les candidats aux élections présidentielles de Mars prochain. Laquelle rencontre dite de dialogue politique permettra aux candidats prétendant le fauteuil présidentiel de partager les informations venant de la commission électorale nationale autonome (CENA)  et de la commission politique de supervision de la liste électorale permanente informatisée (CPS/LEPI) afin de savoir quelle disposition ou quelle mesure à prendre  pour le déroulement pacifique des élections et la sécurisation des résultats. Disait-il qu’il soumettra à leur appréciation certains nombres de propositions. Ainsi, ce jeudi, le président Adrien Houngbédji a joint l’acte à la parole. Il a pu convaincre les candidats en lice autour de cette rencontre de dialogue politique. On dénombrait dans la salle Baobab de Novotel Orisha 11personnalités dont 7 candidats et les quatre autres sont des représentants de candidats. Tous ont  visiblement adhéré à la cause de maître Houngbégbédji. Durant plus de trois heures d’horloge, le collectif des candidats présents et les représentants ont profondément analysé la situation politique  en cette période préélectorale des présidentielles. Une situation à laquelle le collectif fait constater l’exclusion de un million 300 mille électeurs soit plus du tiers du corps électoral, la non disponibilité de la liste électorale permanente informatisée et la non distribution des cartes d’électeurs à la veille de l’ouverture de la campagne électorale. Il a par ailleurs invité  les acteurs à divers niveaux de responsabilité de notre pays en général et du processus électoral en particulier à rechercher les solutions de consensus par le dialogue en vue de la sauvegarde de la paix.   Le collectif des candidats a aussi  exprimé la nécessité de s’assurer de la disponibilité de la liste électorale par une expertise indépendante et le cas échéant d’opérer les corrections qui s’imposent. En dépit de tout, il demande le report de quelques semaines de l’élection présidentielle. Voici en intégralité le communiqué final du collectif des candidats au dialogue politique.

Publié dans Article de presse

Commenter cet article