Les preuves d’un bilan bâclé du régime Yayi

Publié le par Rochereau

L’Honorable Yibatou Sanni Glèlè alias Melvina a bénéficié de forts soutiens dans sa circonscription électorale le week-end dernier dans les communes de Porto-Novo, Aguégués, Adjarra et Sèmè Kpodji pour le candidat unique de l’Union fait la Nation. Il s’agit des militants de l’IPD, de quelques militants FCBE d’Akonaboè dans le cinquième arrondissement de la ville capitale, des mouvements des enseignants de l’Ouémé et du Plateau et des associations pour la défense des Intérêts de la Femme (ADIF).

Tout a commencé par les militants du Parti Impulsion pour le Progrès et la Démocratie (IPD) des présidents Théophile Nata, Moïse Mensah et Francis da Silva. Ses militants de l’IPD étaient venus de tous les coins de l’Ouémé pour manifester leurs mécontentements envers le régime du changement et les responsables de leur parti politique. C’était à l’école primaire publique d’Attakè que ce grand regroupement a été fait. « Nous membres de l’IPD déclarons solennellement que cinq ans durant, les dirigeants du bureau national se sont complètement désolidarisés de la 19ème circonscription électorale. Ils se sont taillés la part du lion dans la gestion des affaires de l’Etat sous le président Boni Yayi.

Jusqu’à ce jour, d’aucuns nommés à la tête des institutions, d’aucuns ont eu des postes ministériels qui à leur tour ont octroyé des postes dans les cabinets. Depuis Avril 2006, qui, a été positionné parmi les cadres de la 19ème circonscription sous l’impulsion des dirigeants de l’IPD ? Quel vestige le gouvernement du Docteur Boni Yayi a-t-il laissé pour nous dans notre circonscription alors qu’il est venu au terme de son mandat ? La population votante de l’IPD a souffert et continue de souffrir dans sa chair et dans son âme pour avoir été abandonnée  et demeurée sans parrain. » a souligné Jérémie Oké. Prenant la parole, Monsieur Achille Kouton a demandé à l’Honorable Yibatou Sanni Glèlè alias Melvina d’être leur marraine politique et d’accepter leur adhésion à la grande famille politique qu’est l’Union fait la Nation (UN).

La seconde étape de cette tournée a regroupé les vrais acteurs des FCBE du quartier Akonaboè dan le cinquième arrondissement de Porto-Novo. Venus aussi très nombreux pour donner leur actuelle position à l’Honorable Melvina, ses leaders ont dit : « Oui, nous avons un passé très récent milité activement pour les FCBE. Ce qui faisait de notre quartier, le premier quartier FCBE de Porto-Novo, car sur neuf conseillers locaux, les FCBE en ont eu quatre contre cinq du PRD. Mais aujourd’hui grande a été notre déception, car l’observation et l’analyse de la situation socio politique de notre pays révèlent que les béninois vivent dans une angoisse indescriptible.

 La misère s’est accrue surtout après la vaste escroquerie ICC services avec la caution morale du gouvernement dit du changement. C’est pour cela, après analyse de notre sort et surtout des générations futures, nous anciens militants FCBE d’Akonaboè avons décidé de soutenir la candidature de Me Adrien Houngbédji par le biais de notre marraine, maman, Yibatou Sanni Glèlè. » Ses leaders ont rassuré leur marraine de leur détermination à ratisser large dans le quartier Akonaboè en particulier et surtout dans le cinquième arrondissement de la ville Porto-Novo.

La troisième étape était la rencontre avec les associations pour la défense des Intérêts de la Femme (ADIF) qui ont pour base les quartiers Tokpota 1 et 2. Elles étaient toutes vêtues des uniformes pour accueillir la délégation de l’Union fait la Nation conduite par le Député Melvina. Abordant l’ordre du jour, la présidente de ses associations a souligné que l’heure de la vérité a sonné  « les associations pour la défense des Intérêts de la Femme (ADIF) était du côté du PRD Nouvelle Génération, leurs promesses non réalisés fait que nous démissionnons officiellement et adhérons à la grande famille de l’Union fait la Nation. Filles et fils de Porto-Novo, reconnaissons qu’en toute sincérités, nous commis une très grande erreur en 2006, de ne pas choisir à l’unanimité le président Adrien Houngbédji à la tête de ce pays. Les conséquences sont là ; il faut être aveugle pour ne pas voir, sourd pour ne pas entendre. Mais l’expérience forme mieux l’homme, chère population de Porto-Novo, levons-nous comme un seul homme ; conjuguons nos efforts pour conduire le président Me Adrien Houngbédji à la marina le 06 Mars 2011. »

Le Musée Honmey de Porto-Novo a accueilli la quatrième étape de cette sortie de l’Honorable et toute sa délégation dont on peut citer l’ancien Ministre Gaston Zossou, les conseillers communaux de Porto-Novo et les responsables du Club des Amis de Melvina (CAM). Au théâtre de verdure du Musée Honmey, c’est un parterre d’enseignants qui attendaient la délégation de l’Union fait la Nation pour témoigner leurs engagements à militer pour la victoire du Président Adrien Houngbédji. Cette étape était formidable, car on notait la prestation des artistes tels que Zomadokokpon, Belmonde-Z, Omo-Bass, Sens Unique et bien d’autres … Tous étaient acquis à la cause des forces de l’Union fait la Nation. Ses enseignants ont promis à l’Honorable et au Maire de la ville de Porto-Novo une victoire au soir du 06 mars prochain. Selon eux, c’est un véritable CHAO qui se prépare pour les béninois.

Honorable Yibatou Sanni Glèlè, très heureuse :

A chaque étape et au nom des membres de la délégation de l’UN, l’Honorable a remercié les leaders et militants du des militants de l’IPD, les anciens militants des FCBE d’Akonaboè dans le cinquième arrondissement de la ville capitale, des mouvements des enseignants de l’Ouémé et du Plateau et des associations pour la défense des Intérêts de la Femme (ADIF).  « C’est un nouveau slogan que l’Honorable utilise partout où elle passe ; Yayi Boni… Toufé-Toufé ; Yayi Boni… Toufé-Toufé ; Yayi Boni… Toufé-Toufé, Toufé-Toufé, Toufé-Toufé. Ce qui signifie Yayi Boni Jamais et grand Jamais, tel est le cri d’alarme de Yibatou Sanni Glèlè. C’est, maintenant que vous venez de faire un excellent choix pour les reines de la marina. En vous écoutant, vous avez tous décliné le bilan bâclé du régime dit  du changement.

On remarque tout simplement que vous êtes profondément déçus et que vous avez décidé de tourner cette triste page. A l’Union fait la Nation, vous êtes les bienvenus et nous comptons sur votre engagement politique pour réaliser nos rêves. Et comme grand défi que vous devez relever en ce moment est la victoire de notre candidat à la présidentielle de 2011. Maintenant que vous êtes de la grande famille de l’UN, nous vous exhortons à une campagne active sur le terrain, pour que notre rêve se réalise», a dit le Député Yibatou Sanni Glèlè qui est la marraine de tous ses dissidents des partis et associations. Dans les dits de l’Honorable, tous ses nouveaux venus resterons dans le creuset CAM (Club des Amis Melvina) pour qu’ils ne soient pas des laissez pour contre après la victoire du candidat unique de l’Union fait la Nation.

Joël ALLAGBE

Publié dans Article de presse

Commenter cet article