Marc Ably-Bidamon séduit dans sa gestion

Publié le par Rochereau

Aujourd’hui, c’est un secret de polichinelle. Le président de la république togolaise Faure Gnassingbé en accédant au pouvoir en 2005 a voulu insuffler une nouvelle dynamique à l’économie togolaise. Conscient qu’il faut compter sur les richesses du pays, les mobiliser d’abord avant de solliciter de l’aide de l’extérieur, il a nommé à des postes stratégiques des jeunes doués de compétence avérée. C’est ainsi que quelques seulement après son élection, il a fait appel à la compétence du jeune Marc Dèdèriwè ABLY-BIDAMON pour le stratégique poste de directeur général des douanes togolaises. Le chef de l’Etat togolais venait de confirmer ainsi ce que les gens pensaient de lui. Car beaucoup savaient qu’il a à cœur la bonne gouvernance dans la chose publique. C’est pour cette raison qu’il a mis des hommes qu’il faut aux places qu’il faut. Nanti Master en Ingénierie des réseaux de télécommunication à l'Institut National des Télécommunications de Paris, en France Marc ABLY-BIDAMON a fait ses preuves tour à tour comme directeur commercial de TOGO TELECOM, directeur général de TOGO CELLULAIRE avant sa nomination aux douanes togolaise. Et à ce sujet on ne peut pas dire que Faure Gnassingbé se soit trompé. En effet, conscient que les recettes douanières constituent plus de 40% de l’économie du pays, dès sa nomination, il a pris son bâton de pèlerin pour s’enquérir de l’expérience réussie dans les autres pays. C’est ainsi qu’il s’est inspiré de l’expérience sénégalaise et a manifesté son intérêt pour l’acquisition du système de collecte et de routage des documents de dédouanement, ORBUS et le logiciel dédié au paiement électronique dénommé CORUS. Il a en outre introduit des reformes qui montrent aujourd’hui leurs preuves sur le terrain et qui ont boosté les recettes douanières. C’est l’exemple du Système de Gestion des Magasins et Aires de Dédouanement, en amont au système SYDONIA++, vient renforcer le système informatique douanier et qui a pour  objectif de permettre à la douane de contrôler les entrées et sorties de marchandises en MAD et de disposer en temps réel, les informations liées aux opérations en MAD. Ainsi, il a imprimé la bonne gouvernance et la transparence dans la gestion des ressources à la tête de ce poumon de l’économie togolaise Le directeur des douanes, sachant que les conditions de travail déterminent le rendement des travailleurs a récemment construit des locaux flambant neufs aux agents de douane de la frontière Togo-Ghana. Comme on le voit Marc Ably-Bidamon a relevé et relèvera les défis et que lui a confiés Faure Gnassingbé.

Publié dans Article de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article