Présidentielle de février 2011: Edgard Alia votera Houngbédji

Publié le par Rochereau

Présidentielle de février 2011: Edgard Alia votera Houngbédji

(Les Collines dans la poche du candidat de l’un)

 

Après l’honorable Agoua, sa formation politique le Parti pour la Démocratie et le Progrès Social (Pdps),  renforcé par d’autres mouvements, c’est au tour du président de Echelle pour la Démocratie et le Développement (EDD), Edgard Alia de se rallier au regroupement politique l’Union fait la Nation. C’était au cours d’un géant meeting organisé le dimanche 16 janvier 2011 à Savalou. C’est devant un parterre de personnalités au premier desquelles, le candidat unique désigné de l’UN, Maitre Adrien Houngbédji, les honorables Edgard Alia, Edmond Agoua, Augustin Ahouavébla, Dégbé,  Ibatou Glèlè et Ahlonsou Amoudatou Gbadamassi, et les autres que les populations qui se sont déplacées massivement ont assisté à la déclaration d’adhésion de Alia. On notait également la présence du maire de Savalou Urbain Gbaguidi ainsi que plusieurs rois et dignitaires de la région. Prenant la parole en premier, le maire de Savalou a d’abord souhaité la bienvenue à tous les invités avant de présenter les difficultés que rencontrent les populations de sa commune en dépit du fait qu’elles aient soutenu le régime du changement. La représentante des mouvements des femmes ne s’est pas faite priée pour dire le mal qu’elle pense du régime dit du changement qui n’a pu apporter des solutions à leur problème quotidien. Ensuite l’honneur est revenu à l’honorable Agoua de rendre un hommage mérité à son homologue, Edgard Alia, aux rois, têtes couronnées, dignitaires et sages de la région qui ont massivement fait le déplacement pour soutenir la candidature de Houngbédji. Il a laissé entendre que cette présence massive prouve que le simulacre orchestré et diffusé sur les chaines de télévisions était un pur montage. Ironisant sur l’incapacité du pouvoir en place à juguler les souffrances des populations, le président du Pdps a laissé entendre que les populations, en dépit des ordonnances prescrites par le docteur sont toujours malades. Aussi ajoute-il qu’en 2006, Alia, alors candidat, s’est désisté et a soutenu Boni Yayi, lui Agoua l’a soutenu eu second tour du fait que Bruno Amoussou qu’il soutenait au premier tour a aussi appelé à voter pour lui au second tour. Mais aujourd’hui, avec son expérience, Houngbédji mérite qu’on le porte au pouvoir pour trouver des solutions au vécu quotidien de nos populations. « Monsieur le Président de la République, chef du gouvernement, car dans 40 jours, ce vœu sera réalité » a conclu le député Agoua. Emboitant le pas au député de la 10e circonscription électorale, et dans son allocution d’adhésion à l’Un, Alia a présenté son parti EDD qui a 15 conseillers communaux dont un maire, celui de Savalou, plus de 300 conseillers de villages, des groupements des femmes etc. Pour Edgard Alia, l’idéal est d’avoir des partis comme les partis républicain et démocrate aux Etats-Unis, la gauche et la droite en France. C’est pour atteindre cet idéal qu’est née l’Union fait la Nation a martelé l’heureux du jour. Le président d’EDD ne s’est pas empêché d’évoquer les tares du pouvoir en place. Tout en rendant également un hommage aux rois et dignitaires de la région, Maitre Houngbédji, a expliqué les fondements de son programme pour régler les problèmes des populations. Ils s’articulent au tour de l’accès à l’eau, à l’électricité. Pour lui, la décentralisation des ressources aux communes est une priorité. C’est ainsi qu’il prévoit allouer à chaque commune un milliard de nos francs par an, pour leur permettre de régler les difficultés des populations. Eu égard à tout ce qui précède et l’adhésion de Agoua et Alia à l’Un, on peut sans risque de se tromper affirmer que les Collines sont acquises à la cause du candidat unique de l’Un, Adrien Houngbédji.

 

Rochereau AVIDOUTE

Publié dans Article de presse

Commenter cet article