Que fera Lionel Agbo ?

Publié le par Rochereau

Il est bien connu des Béninois. Il a été l’un des tout premier à s’impliquer dans la situation des Gsm au Bénin et également le premier à défendre les intérêts des consommateurs face à ces opérateurs économiques. Aucun béninois ne doutait de sa sincérité et beaucoup appréciaient d’ailleurs son éloquence et sa dextérité quand il lui arrive de défendre une situation. Maitre Lionel Agbo puisqu’il s’agit de lui, était considéré comme l’avocat de la veuve et de l’orphelin et il était estimé à cet effet. En dépit de ce qu’il n’a jamais pu franchir la barre des 5% à la présidentielle, Lionel Agbo était aimé de nombre de compatriotes pour ses prises de positions souvent objectives. Ils étaient également nombreux à apprécier sa désignation pour faire partir de l’autorité de régulation des postes et télécommunication, instance devant réguler le secteur des télécommunications en général et des Gsm en particulier dans notre pays.  Il a d’ailleurs contribué d’une manière efficace au travail de cette entité. Puis il s’en embourbé dans une situation que lui-même surement ne doit pas s’expliquer aujourd’hui. Il a été fait porte parole de la présidence de la république par Boni Yayi. Et la seule fois où il a voulu porter la parole de Boni Yayi, il l’a fait si maladroitement qu’il a essuyé la foudre des hommes des médias. Et depuis plus rien.  On en était là quand il a été promu chef de la cellule de communication de la présidence de la république. Là aussi à part une rencontre qu’il a initiée pour rencontrer les journalistes, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Rencontre qui ne reflétait même pas l’envergure de la personne et de son rang dans le dispositif de la présidence. Aujourd’hui, nous sommes à quelques semaines de la présidentielle de 2011 et d’habitude, Lionel Agbo commence par prendre des initiatives pour être dans les startings block pour la présidentielle. Mais là il ne pipe mot et le commun des béninois se demande ce qu’il va faire. Lui aussi doit être entrain de se poser cette question. Faut-il continuer avec le régime du changement confronté à toutes les vicissitudes et tomber ensemble ou prendre ses distances pour se donner une autre chance. La plus grande erreur de sa vie aura été surement d’avoir accepté de travailler avec l’actuel régime en proie à toutes les critiques.

Le Béninois

Publié dans Actualité Béninoise

Commenter cet article