Réalisation de la Lépi : Une dernière chance pour les non enregistrés

Publié le par Rochereau

Présent lors de l’enregistrement des données biométriques du président-maire Nicéphore Soglo à Cotonou le mercredi dernier, le Superviseur général de la Cps/ Lépi, M. Bako Arifari a affirmé que ceux qui pour une raison ou une autre n’ont pas pu se faire enrôler pour le compte de la troisième phase pourront le faire. En effet, il a laissé entendre que l’affichage de la liste électorale informatisée provisoire (Leip) sera effectif en même temps que la prise en compte des personnes non enregistrées. A en croire Arifari Bako, cette opération d’affichage se fera aire opérationnelle par aire opérationnelle et progressivement, comme ce fut le cas pour les enregistrements. Mais dans le même temps, une opération de ratissage des personnes non encore enregistrées se fera parallèlement à l’affichage de la liste. Un kit sera déposé dans chaque arrondissement à cet effet, a –t-il précisé. Cela permettra de prendre en compte les personnes qui restent pour atteindre au moins 80 % voire 90% d’enregistrés puisque le travail aurait atteint 75% de personnes enregistrées sur toute l’étendue du territoire national, a ajouté Mme la présidente de la Miréna. Selon le superviseur général, plus rien ne bloque l’utilisation de la Lépi pour les élections de 2011. C’est dire que tout est mis en œuvre pour que cet outil électoral qui suscite polémique et remous soit utilisé lors des joutes électorales à venir. Comme on le voit l’option du gouvernement et de la Cour constitutionnelle d’aller aux élections avec la Lépi est en train de prendre le pas sur celle des acteurs de l’opposition qui, il y a peu n’en voulait pas attendre parler.

Ro MAWUYNO

Publié dans Article de presse

Commenter cet article