Rentrée universitaire sur fond de tension à l’Uac Les militaires sèment la terreur au sein des étudiants

Publié le par Rochereau

C’est dans une ambiance surchauffée que les étudiants de l’université d’Abomey-Calavi ont commencé hier la rentrée universitaire. Face à la détermination des étudiants  de manifester leur mécontentement suite à leur rencontre samedi dernier avec le président Boni Yayi par le boycott pur et simple de la rentrée prévue pour hier, un fort détachement militaire était sur les lieux pour dicter sa loi. Toute la journée d’hier sur le campus d’Abomey-Calavi, on n’eût dit pas qu’il s’agissait d’une rentrée universitaire. Tout se passait comme s’il s’agissait d’une rentrée militaire  tellement le campus a été quadrillé par des hommes en treillis armés jusqu’aux ongles. Hier  jusqu’aux environs  de 18h, elles étaient encore là, les forces de l’ordre qui n’ont fait que semer le désordre sur le haut lieu du savoir. C’était dans une ambiance d’Intifada que les franchises universitaires ont été violées   sur le campus universitaire d’Abomey-Calavi. Toute la journée du lundi dernier, les responsables d’associations d’étudiants ont été pourchassés par les forces de l’ordre. On se souvient comme si c’était hier que  la bourse du travail de Cotonou  a connu le même sort en juillet dernier où les responsables syndicaux ont été empêchés de marcher par les hommes en treillis. Si malgré tous les soulèvements de mécontentement que cela a suscité le campus d’Abomey-calavi réputé haut lieu du savoir connait la même militarisation ce jour de rentrée universitaire, il y a de quoi se demander si le gouvernement du Changement ne veut pas lentement et surement amener la guerre dans le pays. Car de frustration en frustration, on finit par la détonation, à Dieu ne plaise !

Article publié par ''Le Béninois Libéré'' du 27 octobre 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article