Simone Ehivet Gbagbo fait honneur au Togo

Publié le par Rochereau

Annoncée pour le 10 juin, la visite de la Première Dame de Côte d'Ivoire Simone GBAGBO au Togo a eu lieu le 16 octobre dernier dans le cadre de la dédicace de son ouvrage "Paroles d'honneur'' publié en 2007. C'était au cours d'une cérémonie animée et pétillante d'éclat, d'émotion que le livre a été présenté à l'assistance composée d'éminentes personnalités politiques, religieuses, scientifiques et d'hommes de lettres. Dans un style assez fluide et accessible aux lecteurs, l'auteur peint avec effort de représentativité édifiante, le tableau sombre des évènements qui ont précédé et marqué les périodes troubles de la Cote d'Ivoire. Un véritable procès dénonçant les auteurs des eaux troubles et les acteurs du système très décrié qu'est la "Françafrique'' a été dressé avec un franc-parler qui bouscule l'ordre du traditionnel respect et de la réserve observés de la part de nos dirigeants et leurs entourages envers les puissances coloniales. La démarche de l'écrivain résonne du son de cloche salutaire qui décrit non seulement ses témoignages vivants, ses souvenirs douloureux, mais aussi ses chroniques émouvantes sur les premières heures de sa rencontre idyllique avec son cher mari Président "Laurent GBAGBO''.

 

Elle s'engage avec sa plume chargée d'une goûte de vitriol à éveiller la conscience de nos dirigeants et décideurs sur les valeurs de dignité et de  patriotisme dont ils doivent faire preuve dans l'exercice de leur responsabilité à la tête du pouvoir. "Très souvent nous africains sommes  généralement trop naïfs, trop généreux,…et quelques fois, prompts à livrer notre pays, à livrer nos terres, à livrer nos nations à d'autres dont l'unique objectif c'est la rapacité. Mais nous autres africains très souvent sommes plutôt des victimes de plans, des victimes de programmes et stratégies organisés par l'Occident ", martèle Simone Gbagbo, dans l'une de ses interventions lors e la cérémonie.

 

Dans ce livre très engagé politiquement, l'épouse du Chef de l'Etat ivoirien raconte l'histoire des enjeux complexes dont la Côte d'Ivoire fait l'objet de la part des spoliateurs des intérêts du continent. Elle y dévoile à travers les 446 pages les dessous des cartes et dénonce tous ceux qui tentent de mettre à genoux la Côte d'Ivoire en dénonçant les erreurs de l'Afrique et de ses dirigeants qui, se laissent emballer dans les trappes des puissances occidentales.   

 

Ancienne militante de la Jeunesse Étudiante Catholique (JEC), professeur, chercheur à l'Université, députée engagée, mère de cinq enfants, Simone Gbagbo-Ehivet est une femme de conviction, de combat  et de principes.

 

Cet ouvrage n'est pas destiné à alimenter des rancœurs et l'exaspération du public cible, mais à redonner de l'espoir aux victimes des brimades et des injustices en prônant qu'une autre Afrique engagée dans un véritable processus de développement est possible. " Paroles d'honneur " n'est pas seulement destiné aux Ivoiriens mais à toute l'Afrique. " A travers ce livre, j'ai voulu dire ce que j'avais sur le cœur, l'injustice et l'ignorance dans lesquelles le Blanc veut maintenir l'Afrique. J'ai, certes, parlé de la Côte d'Ivoire, mais à travers ce pays ce sont les réalités de l'Afrique que j'ai mises en lumière " a-t-elle laissé entendre.

Vicarmelo TIEM

Publié dans Article de presse

Commenter cet article