Un général de l’armée béninoise fait ligaturer la trompe d’une jeune femme

Publié le par Rochereau

Le général dont nous préférons taire le nom pour le moment est un membre très influent du régime Yayi et très proche du chef de l’Etat. Cependant les actes qu’il a posés dans le cadre d’une histoire amoureuse qu’il a eue avec une jeune dame ne reflète est à l’antipode de l’exemple qu’il devrait incarner. Les faits de cet événement malheureux se sont déroulés  quelques années plus tôt. Le général dont l’entre-jambe des jeunes de Cotonou est le sport favori est tombé il y a quelques années de cela sur une jeune dame qu’il a pu conquérir parla pouvoir de son argent. Au cours de leur aventure, le général s’est rendu compte que la jeune dame avait quelque chose de particulier et donc il ne voulait plus la laisser partir. Mais au fil du temps, la jeune dame est tombée enceinte. Chose que le général ne voulait pas entendre car tout général qu’il est, c’est son épouse qui porte le pantalon à la maison. Ainsi, il est parvenu à coup de menaces à convaincre la jeune dame d’avorter. Désemparée, celle-ci a finalement accepté d’interrompre la grossesse. C’est comme cela que le général l’a confiée aux soins d’un de ses amis médecins de l’hôpital militaire de Camp Guézo pour l’opération. En effet, la raison pour laquelle il a  choisi un de ses amis médecins pour faire l’opération était de confier à celui-ci de ligaturer la trompe de la dame afin qu’elle ne puisse plus jamais tomber enceinte. A partir de cet instant, il aura la voie libre pour faire d’elle ce qu’il veut. L’opération de l’interruption de la grossesse s’est bien passée et la jeune dame s’en est bien sortie. C’est plus tard qu’elle s’est rendue compte que sa trompe a été ligaturée et qu’elle ne peut plus jamais concevoir. Prise de colère, elle s’en est prise au général qui a finalement pu la convaincre de garder son calme. Mais la réalité est là qu’elle ne peut plus jamais donner vie à cause des caprices de ce général vicieux. Mais cela, n’est pas le seul tort fait à la jeune dame. L’autre chose, c’est que le général l’empêche de construire sa vie. A chaque fois qu’il sent que la jeune dame à un partenaire, il la fait suivre dans tous ses déplacements et menaçant même de faire abattre l’intéressé. Tout ceci comme pour dire : c’est moi ou personne alors même qu’il ne veut pas la prendre en mariage. Dans nos prochaines parutions, nous reviendrons dans les moindres détails sur cette affaire et dénoncer par la même occasion ce général qui achète des voitures n’importe comment aux jeunes filles de Cotonou.

Eros NOUWOKPO

Publié dans Article de presse

Commenter cet article